Le patron de Sony dévoile sa stratégie pour la Playstation 4

le
0
Le patron de Sony dévoile sa stratégie pour la Playstation 4
Le patron de Sony dévoile sa stratégie pour la Playstation 4

A la tête de la filiale «Interactive Entertainement» de Sony depuis 2012, le Gallois Andrew House préside aux destinées de la Playstation, la console de salon la plus vendue de l'histoire des jeux vidéo.

 

Nous avons pu le rencontrer ce jeudi à New-York en marge de la conférence donnée la veille pour la présentation de la Playstation 4 Slim et de la Playstation 4 Pro, deux nouvelles versions de la console, une «Slim» allégée et moins chère (299 € à partir de jeudi prochain) et une «Pro» aux caractéristiques graphiques améliorées (399 € le 10 novembre).

 

Pourquoi choisir de proposer deux versions d'une même console de jeux de salon, une première dans l'histoire de la Playstation ?

 

Andrew House : Plusieurs facteurs nous ont poussé à opter pour cette stratégie. D'abord, en discutant avec les studios de création de jeux vidéo, nous nous sommes dit qu'il serait intéressant de proposer, comme cela se passe dans l'univers du PC, des avancées technologiques plus régulières sans attendre les 6 ou 7 ans qui correspondent au cycle de vie d'une console de salon.

 

Nous nous adaptons également à l'évolution rapide de la qualité graphique des téléviseurs. Il y a trois ans, personne ne possédait un écran «4K». D'ici à deux ans, selon certains analystes, tous les écrans vendus seront capables d'afficher des images en ultra-haute définition, quelque soit leur taille, et le seront à des prix beaucoup plus abordables que ceux d'aujourd'hui.

 

Et puis il y a le phénomène des smartphones qui a habitué les consommateurs à changé d'appareil tous les 18 mois en moyenne pour en posséder un plus puissant ou avec un écran de meilleure qualité. Tous ces éléments réunis nous ont fait penser que c'était le bon moment de proposer la Playstation 4 Pro.

 

Ces deux consoles s'adressent-elles à des publics différents ?

 

Oui. La PS4 Pro est taillée pour les «hardcore gamers», celles ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant