Le patron de Renault veut une place sur le podium des constructeurs

le
0
Carlos Ghosn, PDG de Renault. (© O. Martin-Gambier / Renault)
Carlos Ghosn, PDG de Renault. (© O. Martin-Gambier / Renault)

Carlos Ghosn voit grand. Dans un entretient accordé au quotidien japonais Nikkei, le patron de Renault a déclaré que la consolidation du secteur de l'automobile n'était pas terminée et que «Renault-Nissan [avait]  le potentiel pour entrer dans le Top 3 mondial».

Le PDG a ajouté que, dans un secteur qui exige des investissements importants, «il [restait] des petits constructeurs à échelle limitée et [que] les fusions-acquisitions [allaient] se poursuivre». «Dans cet environnement, Renault-Nissan, qui possède plusieurs marques, tient une bonne position.»

Bloc "A lire aussi"

«Nos rivaux sont Toyota et Volkswagen», a poursuivi Carlos Ghosn, ne citant que les deux premiers acteurs mondiaux du secteur, avec plus de 10 millions de véhicules vendus par chacun l'an passé. Le troisième est actuellement l'américain General Motors (GM), avec 9,9 millions d'unités, devant Renault-Nissan avec environ 8,5 millions.

«Pour combattre, il est nécessaire d'élever au maximum les avantages d'échelle», a encore déclaré M. Ghosn selon les propos rapportés par le journal dans son édition de vendredi. Même si Renault et Nissan ont décidé l'an passé de renforcer leur alliance dans quatre domaines, les achats, l'ingénierie, la fabrication et la logistique, «une fusion des deux n'est pas à ce stade à l'ordre du

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant