Le patron de la police présente un « plan de sécurité publique » pour endiguer la fronde

le
4
Jean-Marc Falcone doit remettre des propositions la semaine prochaine à Bernard Cazeneuve.
Jean-Marc Falcone doit remettre des propositions la semaine prochaine à Bernard Cazeneuve.

Alors que la mobilisation des policiers se poursuit, Jean-Marc Falcone prévoit de moderniser les armes et le système radio, ainsi qu’une révision de leurs missions.

Encouragés par une mobilisation grandissante, les policiers vont poursuivre la semaine prochaine leur bras de fer avec le gouvernement et leur hiérarchie.

Déclarant « comprendre l’exaspération » de ses hommes, le directeur général de la police nationale promet un « plan de sécurité publique » prévoyant la modernisation des moyens alloués aux forces de l’ordre ainsi qu’une révision de leurs missions, dans un entretien au Journal du Dimanche, paru dimanche 23 octobre.

Jean-Marc Falcone, dont certains des policiers en colère exigent le départ, doit remettre des propositions la semaine prochaine au ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve, après plusieurs jours d’une fronde lancée par les policiers hors du cadre syndical.

La mesure de suppression des gardes statiques de préfectures accélérée « Je vais doter les policiers d’un armement plus sophistiqué avec le renouvellement du vieux pistolet-mitrailleur qui sera remplacé par une arme longue plus moderne », annonce Jean-Marc Falcone, parmi d’autres mesures de son « plan de sécurité publique ». La décision de remplacer les pistolets-mitrailleurs a en réalité été prise en 2015.

 « Les flash-ball vont être remplacés par un lanceur de balles de défense plus précis et adapté aux missions », annonce-t-il également. Là encore, il s’agit d’une mesure en fait ancienne – ce choix a été fait il y a trois ans – et elle est en cours de mise en oeuvre.

« Nous allons aussi moderniser le système radio et développer plus rapidement et...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9667828 il y a un mois

    FALCONE non seulement 1 laquais, mais un suceur des socialistes - scélérats, tant que cela lui rapporte des enveloppes et favorise sa carrière.

  • M898407 il y a un mois

    Il faut que les policiers ne cèdent rien face à ce gouvernement en déroute et à Valls qui essaie de jouer le pompier en constatant les tristes conséquences de son laxisme irresponsable....

  • bordo il y a un mois

    Et c'est lui qui déclarait avec hauteur que les responsables de la première manif seraient punis ?! Que n'a-t-il fait percevoir ces matériels avant ? Voilà un laquais du pouvoir.

  • oban07 il y a un mois

    pourquoi ne pas l'avoir fait avant ??? de qui se moque t'on ????tas d'incapables