Le patron de la CFDT demande le «report» du projet de loi El Khomri

le
0

Le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, a appelé dimanche le gouvernement à «reporter» le projet de loi El Khomri sur le droit du travail pour «repartir sur une concertation», agitant la menace d'une «mobilisation» si le texte restait en l'état.

«Ce texte, il ne faut pas le présenter en conseil des ministres (le 9 mars, ndlr), il faut repartir sur une concertation, il faut un report», a déclaré le numéro un de la CFDT sur France 5, dénonçant un projet qui laisse selon lui trop de place à «la flexibilité» et aux décisions «unilatérales de l'employeur» au détriment des salariés.

«Il faut que le gouvernement accepte de repartir à la discussion avec les organisations syndicales et patronales, en tête-à-tête sans doute, mais aussi de façon multilatérale avec tous les acteurs pour qu'on revienne à un équilibre», a-t-il ajouté. Le même terme a été utilisé par Jean-Christophe Cambadélis. Le premier secrétaire du PS a souhaité dimanche que le projet de réforme du travail soit «rééquilibré», avant le passage du texte en Conseil des ministres, le 9 mars.

«Ce texte doit être redébattu, réanalysé, réinitialisé, a plaidé Cambadélis. C'est un texte qui voulait combattre le chômage et qui est perçu comme permettant les licenciements. Il y a un travail de pédagogie» à faire, a-t-il déclaré sur BFMTV

«Si ce texte devait rester en l'état, la CFDT se mobiliserait contre un certain nombre de ses mesures», ajoute M. Berger, dont le syndicat a jusqu'à présent accompagné la plupart des réformes du quinquennat.

Il se dit d'ailleurs favorable à un texte qui donnerait "de la souplesse lorsqu'il est possible d'en avoir" mais aussi de la "sécurité".

Compte tenu de l'importance de la réforme, «on n'est pas à 15 jours, trois semaines, un mois près" a-t-il estimé, soulignant que le gouvernement "n'a(vait) aucun intérêt à créer du désordre social ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant