Le patron de la Bundesbank «pas convaincu» par la BCE

le
2
Le président de la Bundesbank, Jens Weidmann. (© U. Deck / AFP)
Le président de la Bundesbank, Jens Weidmann. (© U. Deck / AFP)

«Le paquet décidé [en mars par la BCE] ne m'a globalement pas convaincu (...) J'ai toujours attiré l'attention sur le fait que plus l'effet d'une politique monétaire "ultra relâchée" durait, plus il faiblissait», a déclaré Jens Weidmann le gouverneur de la banque centrale allemande aux journaux du groupe Funke Mediengruppe.

«Plus on accélère, plus les risques et les effets secondaires grandissent», a mis en garde M. Weidmann, notoirement critique des politiques de soutien des prix et de l'économie mises en oeuvre par la BCE : «Des bulles sur les marchés financiers peuvent se créer qui, en éclatant, peuvent compliquer le travail des banques centrales.»

Mise en garde

La BCE a décidé en mars de nouvelles mesures pour faire repartir l'inflation et la croissance en zone euro, en étendant son programme massif de rachats d'actifs et en annonçant un nouveau prêt géant aux banques à des conditions très avantageuses. Dans le même temps, elle a abaissé ses taux à un plus bas historique, passant notamment son taux directeur central, baromètre du crédit en zone euro, à zéro.

M. Weidmann a également mis en garde contre l'hypothèse, évoquée par le président de la BCE Mario Draghi, que l'institution distribue de l'argent directement aux ménages pour faire repartir l'inflation, solution baptisée «hélicoptère monétaire».

«L'hélicoptère monétaire n'est pas une manne qui tombe

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • vazi il y a 9 mois

    c'est un avis personnel très subjectif

  • remimar3 il y a 9 mois

    La bundesbank aurait dû dire ça quand il a fallu sauver les banques qui avaient imprudemment investi dans des fonds à risque en 2008. Il aurait fallu punir les contrevenants en Europe et poursuivre les financiers US à l'origine du désastre.