Le patron de Genzyme prêt à partir

le
0
Henri Termeer affirme au Financial Times ce mercredi qu'il pourrait partir l'été prochain ou en cas de reprise de sa société. Alors qu'il évoque un prix de 80 dollars par action, Sanofi-Aventis pourrait relever son offre de 1 à 2 dollars par action.

L'offre de Sanofi-Aventis sur Genzyme pourrait connaître un coup d'accélérateur. Dans le Financial Times paru ce mercredi, le directeur général de Genzyme, Henri Termeer, 65 ans, déclare qu'il pourrait quitter ses fonctions dès l'été 2011, après les résultats d'essai de dernière phase du Campath, un médicament contre la sclérose en plaques. En cas de reprise de sa société, Henri Termeer se dit également prêt à renoncer à ses fonctions exécutives tout en conservant la présidence de la société.

Patron de la biotech américaine depuis 1983, Henri Termeer est plutôt considéré comme un obstacle au rachat de sa société. Il s'est cependant montré ouvert à l'offre de Sanofi-Aventis, affirmant qu'il l'a rejetée uniquement parce qu'il l'estimait insuffisante. Il a ainsi refusé de rencontrer les dirigeants du groupe français et de leur ouvrir ses comptes.

80 dollars par action serait juste, selon Termeer

Le groupe français a rendu publique le 29 août une proposition de rachat pour 69 dollars par action, soit 18,5 milliards de dollars au total (14,5 milliards d'euros). Pour Termeer, Genzyme serait estimé à sa juste valeur avec un prix de 80 dollars par action, qui correspond à son niveau avant la crise, et avant que la société en rencontre des problèmes de production.

D'après l'agence Bloomberg, qui cite des sources proches du dossier, Sanofi-Aventis serait prêt, de son côté, à relever son offre de 1 ou 2 dollars par action.

Sanofi-Aventis perd deux brevets aux Etats-Unis

Les Etats-Unis ont invalidé les brevets du Taxotere, un des médicaments phares de Sanofi-Aventis, d'aprèsles Echos. Le juge fédéral estime que l'anticancéreux ne présente que des évolutions minimes par rapport à un précédent brevet qui protège le docetaxel, son principe actif. Les ventes du Taxotere ont représenté un 1,1 milliard d'euros au premier semestre, dont 439 millions sur le territoire américain.

Le laboratoire français affirme ne pas exclure de faire appel.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant