Le patron de Ferrari F1 prend la tête de Lamborghini

le , mis à jour le
0
Stefano Domenicali, ici sur le circuit de Yeongam en Corée du Sud, a dirigé Ferrari F1 jusqu'en 2014. Il ne devrait pas être trop dépaysé chez Lamborghini.    
Stefano Domenicali, ici sur le circuit de Yeongam en Corée du Sud, a dirigé Ferrari F1 jusqu'en 2014. Il ne devrait pas être trop dépaysé chez Lamborghini.    

Au mercato des transferts en Formule 1, ce sont plutôt les pilotes qui font l'actualité. Pourtant, le passage d'un ingénieur à une marque adverse est vécu comme une trahison, plus rarement celui d'un dirigeant d'écurie. C'est pourtant ce qui vient de se produire avec Stefano Domenicali, qui était patron de l'écurie Ferrari en F1 jusqu'au printemps 2014. Il a été nommé PDG de l'autre constructeur de bolides italien, Lamborghini, qui n'est autre que l'émanation la plus sportive d'Audi, lui-même membre de la famille Volkswagen.

M. Domenicali prendra ses fonctions à partir du 15 mars, précise Lamborghini. « J'accepte avec enthousiasme cet important héritage et je m'engage à oeuvrer en faveur de la continuité du succès obtenu par Lamborghini sous la direction de mon prédécesseur, Stephan Winkelmann », a déclaré M. Domenicali.

Avec ses voitures ultra-sportives qui coûtent plusieurs centaines de milliers d'euros et dépassent les 600 chevaux, Lamborghini a battu en 2015 son record de ventes : 3 245 voitures écoulées, dépassant pour la première fois la barre des 3 000 unités. Ces ventes ont progressé de 28 % par rapport à l'année précédente et sont 2,5 fois plus importantes que celles de 2010, avait précisé la société en janvier en présentant ses résultats annuels.

Pour sa part, Stephan Winkelmann, 51 ans, après 11 ans de bons et loyaux...

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant