Le patron de Cisco, figure du secteur technologique, passe le relais

le
0
Le patron de Cisco, figure du secteur technologique, passe le relais
Le patron de Cisco, figure du secteur technologique, passe le relais

Fin d'une ère chez Cisco: après 20 années à la tête de l'équipementier en télécoms américain, dont il a fait un poids lourd du secteur technologique, le PDG, John Chambers, passera les rênes cet été à un nouveau directeur général.Après la transition, prévue pour le 26 juillet, il conservera seulement le poste de président exécutif du conseil d'administration et se concentrera sur les relations avec les gouvernements et les grands clients.Le successeur annoncé lundi, Chuck Robbins, recruté en interne et âgé de 49 ans, devra poursuivre le virage entamé par le groupe pour s'adapter aux changements rapides du secteur, comme la montée des services dématérialisés en ligne dans le "cloud".John Chambers, 65 ans, était un des derniers patrons des "vieux géants technologiques des années 1990" à être encore en place, relève le site d'analyse 247wallst.com. Les experts de Cantor Fitzgerald évoquent, eux, le départ d'un "directeur général de légende" dans le secteur, rappelant que pour beaucoup d'acteurs du marché, "John Chambers est le seul directeur général de Cisco que Wall Street a connu".Il avait rejoint Cisco en 1991 comme responsable des ventes, après notamment un passage chez le groupe informatique IBM. Devenu directeur général dès janvier 1995, il a largement contribué à faire de Cisco la multinationale qu'elle est aujourd'hui: sous son égide, l'implantation est passée de 11 à 170 pays, tandis que le chiffre d'affaires grimpait de 1,2 milliard de dollars en 1995 à 48 milliards attendus cette année et le nombre de salariés de moins de 4.000 à plus de 70.000. Il "a construit Cisco en tant que principal groupe de réseaux et est bien considéré pour sa capacité à prendre le pouls des dépenses d'informatique et de télécoms", note aussi BMO Capital Markets. - Accélérer la transformation - Ces dernières années, Cisco a toutefois été confronté à un ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant