Le patron d'Eni renvoyé en procès pour corruption au Nigeria

le
0
    MILAN, 8 février (Reuters) - Le parquet italien a ordonné le 
renvoi en procès de 11 personnes, parmi lesquelles Claudio 
Descalzi, l'administrateur délégué du groupe pétrolier Eni 
 ENI.MI , pour une affaire de corruption au Nigeria, a-t-on 
appris mercredi de sources judiciaires. 
    Aucun commentaire n'a pu être obtenu dans l'immédiat auprès 
d'Eni, dont l'action perd autour de 1% à la Bourse de Milan vers 
12h05 GMT. 
    L'enquête porte sur l'acquisition du bloc offshore OPL-245 
au Nigeria en 2011 par Eni et Royal Dutch Shell  RDSa.L  pour 
quelque 1,3 milliard de dollars (1,2 milliard d'euros). 
    L'instruction avait été achevée en décembre. 
 
 (Manuela D'Alessandro, Véronique Tison pour le service 
français) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant