Le patron d'Apple s'explique sur les 30 milliards «cachés» au fisc américain

le
9
Le patron d'Apple s'explique sur les 30 milliards «cachés» au fisc américain
Le patron d'Apple s'explique sur les 30 milliards «cachés» au fisc américain

Comment Apple a-t-il réussi à amasser 30 milliards de dollars dans l'une de ses filiales à l'étranger sans jamais payer d'impôts ? Et surtout, comment faire pour que cela ne se reproduise plus et que le Trésor américain profite davantage du succès de la marque à la pomme ? C'est ce qu'essaie d'éclaircir la commission d'enquête parlementaire ouverte au Sénat américain ce mardi, lors de laquelle Tim Cook, le patron de l'entreprise californienne, a été auditionné.

Apple invente les «iCompanies»

Le successeur de Steve Jobs est accusé d'avoir fait de l'optimisation fiscale pour éviter de verser de l'argent aux Etats-Unis, en profitant des «failles» existant dans les juridictions américaine et étrangères. Son arme principale : des filiales installées en Irlande, dont la direction est basée en Californie et ne réside fiscalement nulle part, puisque l'Irlande ne fait payer d'impôts qu'aux entreprises dirigées en Irlande et que les Etats-Unis ne reconnaissent que celles installées sur son territoire. On les surnomme les «iCompanies».

«Il a cherché le saint-Graal de l'évasion fiscale», a dénoncé la commission parlementaire dans son rapport publié lundi.

Parmi elles, se trouve la holding Apple Operations International (AOI), qui n'a «pas de salarié, pas de présence physique» et a pu, «en exploitant les failles» des systèmes fiscaux américains et irlandais, ne pas faire de déclaration d'impôts depuis cinq ans, alors que ses revenus totalisaient pourtant 30 milliards de dollars entre 2009 et 2012, a noté la commission.

«AOI remplit d'importantes fonctions dans nos affaires, qui facilitent et améliorent le succès d'Apple sur les marchés internationaux. Ce n'est pas une boîte aux lettres», s'est défendu Tim Cook dans un communiqué publié juste avant son audition, ajoutant que «Apple n'utilise pas d'artifices fiscaux» et «n'a pas de compte bancaire aux îles Caïmans».

VIDEO. La boutade de...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bignou56 le mercredi 22 mai 2013 à 08:48

    Cela révèle bien que dans son explication,les grands patrons ne savent pas ce qui se passe dans leur entreprise...ou alors il se moque du fisc..Dans les deux cas,c'est la honte!

  • sergemop le mercredi 22 mai 2013 à 08:14

    C'est honteux, les US devrait remettre une médaille a APPLE, qui a permit aux US d'avoir une résonance mondiale. SI il y a bien une entreprise qui mérite du respect et l'honneur, c'est bien APPLE!

  • jf2007 le mercredi 22 mai 2013 à 07:16

    entiérement d'accord avec fiduce, j'ajoute que apple risque de redescendre dans les années à venir car à vivre sur ses lauriers on va pas bien loin!

  • fiduce le mercredi 22 mai 2013 à 03:27

    Etre ausi blindé et ne pas savoir quoi faire de son argent (au point de racheter des titres pour les annuler), c'est déjà la preuve qu'il n'y a pas de recherche sérieuse chez Apple, juste du merchandising d'objets convenues. Il y a pourtant de quoi faire pour qui se pencherait un tout petit peu sur les secteurs les plus porteurs de la recherche.

  • M4630859 le mercredi 22 mai 2013 à 02:58

    Apple à plus de 100 milliards et ils ne savent plus quoi en faire, ils aurait réussi aussi bien en payant leurs impôts.

  • M4630859 le mercredi 22 mai 2013 à 02:56

    On aura fait un grand pas quand les multinationales paieront leurs impôts du pays où elles font leur bénéfices. Faites comme moi, acheter local au lieu d'acheter chez amazon par exemple, il faut boycotter.

  • daveb650 le mercredi 22 mai 2013 à 02:07

    Les "optimisations" fiscales permettent des activites qui autrement seraient impossibles.Sans ceci Apple ne serait jamais devenu ce qu elle est aujourd hui

  • M180805 le mercredi 22 mai 2013 à 01:16

    ils veulent bien nous vendre leur iphone a 800 euros mais ils veulent pas rendre une partie a la societe ! ce sont des profiteurs ...

  • lubek le mercredi 22 mai 2013 à 01:09

    Il faut en gagner beaucoup pour pouvoir en cacher autant.