Le patron, c'est la Juve

le
0
Le patron, c'est la Juve
Le patron, c'est la Juve

Tout en tranquillité et en maîtrise, la Juve est allée chercher une nouvelle victoire en Toscane. Trois points chopés dans un match à la conclusion rock n' roll, qui pourraient être ceux du titre pour les Bianconeri, en fonction du match de Naples demain.

Fiorentina 1-2 Juventus

Buts : Kalinic (81e) pour la Fiorentina / Mandzukic (39e), Morata (83e) pour la Juventus

On en fait toujours des tonnes autour du fameux "match du titre ". On le rêve à domicile, flamboyant, festif. Ce soir, face à la Fio, la Juve a évité de se poser trop de questions. Malgré quelques acrobaties inutiles d'enfants heureux, les jongles de Mandzukic ou les ailes de pigeon d'Evra par exemple, les Turinois ont répondu à l'application et au sérieux de la Fiorentina en gestionnaires sûrs de leur force, même après l'égalisation brusque de Kalinic en fin de match. Et si, mathématiquement parlant, la Vieille Dame n'est pas encore définitivement championne, la barre de téléchargement de son cinquième titre consécutif vient d'atteindre 99,5%. Merci à un Pogba inspiré, à un Mandzukic efficace, à un Buffon merveilleux, à un Morata libérateur.

One shot, one kill


En début de match, la Fiorentina joue une partition pleine de bonnes intentions. Et si la possession est d'abord assurée par la Juve, quelques pertes de balles turinoise sur lesquelles sautent les Viola montrent que le stadio Artemio Franchi ne sera pas simple à conquérir ce soir. Ilicic est même le premier à trouver le cadre, mais le but signalé hors jeu de Khedira dans la foulée est là pour rappeler que les Bianconeri en ont sous le pied. Le diable étant dans les ballons perdus lors de cette première période, c'est un nouveau ballon envoyé dans le vent par les Turinois qui permet à Bernardeschi de tromper Buffon, mais l'attaquant de la Fiorentina est injustement signalé hors jeu.

Agacé, il se montre à nouveau dangereux sur l'action suivante, fait se coucher Buffon, et montre que le rapport de force peut tourner en faveur des siens. Le moment choisi par la Juve pour resserrer quelques boulons et utiliser Pogba la pioche pour distribuer de plus en plus de ballons devant. La faille devient compliquée à trouver pour les Florentins, alors Tello tente le bombardement de loin, un obus capté des deux mains par Buffon. Et après une dizaine de minutes d'ennui à peine trompées par quelques passes caressées de Pogba, la Juve utilise sa seule action vraiment dangereuse pour marquer grâce à une volée de…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant