Le patrimoine des Français en perte de vitesse en 2011

le
6

(Relaxnews) - En 2011, le patrimoine des ménages a fortement ralenti, n'augmentant que de 4,1% après +8,1% l'année précédente, indique une étude Insee publiée mardi 22 janvier. Ce coup de frein s'explique par la décélération des prix des terrains et par le ralentissement de la hausse du patrimoine financier net.

En 2011, 74% du patrimoine économique étaient représentés par des actifs non financiers, en grande majorité de l'immobilier (70%). La décélération des prix des terrains a affecté la hausse de la valeur de ce patrimoine, estimée à +3,4% contre +14,3% en 2010.

Au total, le patrimoine non financier des Français n'a progressé que de 6% (contre 8,9%).

Dans le même temps, le pendant financier net de la richesse des consommateurs a reculé de 0,8%, contre une augmentation de 5,9% l'année précédente. L'assurance-vie reste le premier placement financier choisi par les ménages.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • freddooo le mardi 22 jan 2013 à 11:55

    6% de progression au lieu de 8.9% quelle contre performance majeure!! il faut d'abord une loi pour encadrer les annonces des journalistes et leur manière assez lamentable d'orienter systématiquement le contenu de l'information. Leur responsabilité devrait être engagée en cas de désinformation manifeste.

  • a.guer le mardi 22 jan 2013 à 10:22

    pourquoi titrer "en perte de vitesse" et non pas "en augmentation" . Ah oui, je sais, c'est pour qu'on nous plaigne !

  • frk987 le mardi 22 jan 2013 à 10:10

    La réponse est donnée dans l'article : l'immobilier est la seule cause, dès que la bulle aura fait boum la majorité des pseudos-riches (que déteste FH !!!) se sentira...pauvre.

  • nitram.g le mardi 22 jan 2013 à 09:03

    attendons les chiffres de 2013, pour la classe moyenne...

  • M2135936 le mardi 22 jan 2013 à 08:28

    Avec l'Euro, la dévaluation n'est plus possible, mais aucun économiste n'a imaginé que l'on pouvait transférer de la dette de l'État vers les ménages à hauteur de leur enrichissement : la dette de l'État ce n'est que 18% du patrimoine des ménages,Un ménage peut transmettre à ses héritiers un patrimoine avec un peu de dette : en période de crise, il est surprenant de constater une augmentation de patrimoine.

  • villanti le mardi 22 jan 2013 à 07:27

    Les dirigeants de la France depuis 1981 veulent une France de "médiocres moyens" sans ambitions ou tout est fait pour empêcher l'émancipation ,la réussite , le succés, l'entreprise ,on à que ce qu'on mérite ! , ...mais nous sommes à des années lumières des réalités économiques du monde ,ce pays est finalement à fuir,pas la peine d'être riche pour cela,juste lucide.