Le patriarche russe Kirill juge le féminisme «très dangereux»

le
0
Le chef de l'Église russe orthodoxe, qui avait adopté une position intransigeante dans l'affaire des Pussy Riot, préfère les femmes qui restent au foyer.

«Je trouve très dangereux ce phénomène qu'on appelle "féminisme", car les organisations féministes qui s'en réclament vantent une pseudo-liberté pour les femmes, qui devrait se manifester en premier lieu en dehors du mariage et en dehors de la famille», a déclaré le patriarche orthodoxe russe Kirill dans un texte publié sur le site du patriarcat.

«L'idéologie au centre du féminisme, ce n'est ni la famille ni les enfants, mais une autre fonction de la femme qui, souvent, contredit les valeurs de la famille», a ajouté le patriarche lors d'une rencontre mardi avec une organisation féminine orthodoxe. «L'homme s'occupe à l'extérieur, il doit travailler, gagner de l'argent, alors que la femme doit s'occuper de l'intérieur, là où sont ses enfants», a-t-il insisté. Car «si l'on anéantit ce rôle ex...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant