Le patient au coeur artificiel va bien, selon son chirurgien

le
1

PARIS (Reuters) - Le premier patient porteur d'un coeur entièrement artificiel "se porte bien, aussi bien que possible", a déclaré un des chirurgiens qui a procédé à l'implantation, le 18 décembre, de la prothèse mise au point par le professeur Alain Carpentier et la société Carmat.

"Il est réveillé, s'alimente seul et parle avec sa famille. Nous pensons l'asseoir et le mettre debout bientôt", ajoute le Pr Daniel Duveau dans les colonnes du Journal du dimanche.

Agé de 75 ans, l'homme qui porte ce coeur artificiel est "un battant au dynamisme remarquable" et reste confiant malgré les risques.

"Quand sa femme et sa fille s'en vont il leur lance 'à demain!'. Il n'a qu'une envie profiter de la vie. Il est impatient de sortir de réanimation, de sa chambre... et de l'incertitude", dit encore le Pr Duveau, qui vu le patient jeudi à l'hôpital européen Georges-Pompidou, à Paris.

Selon le JDD, un bilan de santé d'étape doit être diffusé ce lundi.

Trois autres implantations du coeur artificiel de Carmat sont prévues dans le cadre des essais cliniques, dont la première pourrait avoir lieu début janvier.

Le protocole prévoit que les patients choisis devront souffrir d'insuffisance cardiaque terminale et être contre-indiqué pour une transplantation classique.

Yann Le Guernigou, édité par Bertrand Boucey

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9390997 le dimanche 29 déc 2013 à 17:09

    Longue vie à ce patient