Le passage entre le Yémen et l'Arabie saoudite en partie détruit

le , mis à jour à 14:41
0

(Actualisé avec attaque et bilans, 4e et 6e paragraphes) LE CAIRE, 24 mai (Reuters) - Les forces saoudiennes et les milices houthies du Yémen ont échangé des tirs d'artillerie lourde qui détruit dans la nuit de samedi à dimanche une partie du principal point de passage frontalier entre les deux pays, ont annoncé des habitants dimanche. Le point de passage de Haradh a été évacué sous les bombardements qui ont rasé sa salle d'attente pour les départs et sa section pour les passeports, ont rapporté des témoins. Les habitants de plusieurs villages yéménites dans le secteur ont quitté leur domicile pour s'éloigner de la zone frontalière, qui s'est transformée en ligne de front entre l'Arabie saoudite sunnite et les rebelles houthis alliés à l'Iran chiite. Des raids aériens de la coalition arabe ont visé des bases militaires et des dépôts d'armes dans la capitale Sanaa, et, selon les autorités locales, un commandant houthi, Abou Bassam al Kibsi, a été tué au cours d'une attaque aérienne contre la province de Raymah, dans le centre du pays. L'Arabie saoudite a pris fin mars la tête d'une coalition de pays arabes qui bombarde les positions des Houthis, avec pour objectif affiché de soutenir les combattants yéménites qui s'opposent à ce groupe et qui sont loyaux au gouvernement yéménite du président Abd-Rabbou Mansour Hadi qui s'est exilé en Arabie saoudite. A Taëz, ville du centre du Yémen, des habitants signalent que les forces houthies et des combattants qui soutiennent le président Hadi ont échangé des tirs d'artillerie dans la nuit de samedi à dimanche, tuant cinq civils. Les Houthis ont pris le contrôle d'une base militaire sur un sommet montagneux stratégique. (Mohammed Ghobari; Danielle Rouquié et Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant