Le Parti de gauche, rongé par la désertion de ses militants

le
5
Le Front de gauche, fondé conjointement par Pierre Laurent et Jean-Luc Mélenchon,a recueilli 6,6 % des suffrages aux élections européennes.
Le Front de gauche, fondé conjointement par Pierre Laurent et Jean-Luc Mélenchon,a recueilli 6,6 % des suffrages aux élections européennes.

C'est une longue débandade. En quelques mois, le Parti de gauche a perdu un adhérent sur quatre, à en croire le compte rendu du bureau national tenu les 18 et 19 janvier. Le parti, qui revendiquait 12 000 adhérents depuis 2012, aurait chuté à 9 000 adhérents à jour de cotisations en janvier 2014, quelques mois avant les élections municipales. Sollicitée, la direction du parti n'a pas tenu à s'expliquer. Une source proche justifie ce chiffre comme relevant de banales mises à jour administratives, les adhérents ne renouvelant pas à temps leurs adhésions. Sauf que, comme les adhérents, une partie de la direction jette l'éponge. La démission de Corinne Morel-Darleux, fin juin, signe la fuite en avant d'une partie des cadres. L'ancienne secrétaire nationale à l'écosocialisme a annoncé son départ dans un courrier interne. Malgré une volonté visible d'apaisement, elle dit souhaiter "libérer (son) temps et (son) énergie des dérives de pratiques et d'enjeux personnels qui se sont hélas installés en interne" pour y préférer un "travail de terrain". Laurence Pache, secrétaire nationale à l'aménagement territorial, a également annoncé fin juin, selon Le Figaro, qu'elle quittait la direction du parti, dont elle n'accepte plus les "méthodes de travail et de fonctionnement". Les deux intéressées ont refusé de s'exprimer. Le parti du chef Départs et démissions s'enchaînent. En cause, la gestion très centralisée...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • janaliz le samedi 19 juil 2014 à 13:36

    9000 adhérents ! Même pas pas 100 par départements ! De quoi rêver !!!

  • nayara10 le dimanche 13 juil 2014 à 23:25

    Il faudra peut-être créer une taxe pour un soutien solidaire....A l'international,on nous envie ces parties ,car ils détruisent notre tissus industriel......

  • jfvl le samedi 12 juil 2014 à 18:48

    les plaisirs du centralisme "démocratique"

  • frk987 le samedi 12 juil 2014 à 18:16

    Comme à l'UMP ou bien au PS, plus personne ne croit en ces politicards professionnels qui sont globalement inaptes à assumer leur mandat. Suffit d'avoir une grande gu..eule et promettre n'importe quoi..... Quelle entreprise du cac40 embaucherait FH comme PDG ???? Et la France c'est une énorme boutique, pas autre chose, la notion de nation ayant disparu.

  • j.delan le samedi 12 juil 2014 à 12:40

    Il ne faut pas désespérer des hommes, la plupart finissent par comprendre leurs erreurs, même à l'extrème gauche.