Le partenariat public-privé en plein essor

le
0
INFOGRAPHIE - La formule qui fait financer la construction d'infrastructures par des fonds privés est plébiscitée par l'État et les collectivités locales. Mais l'efficacité de ce système commence à être contestée par certains.

Une ordonnance en 2004 et une loi en 2008: deux textes ont été nécessaires pour porter le PPP (partenariat public-privé) sur les fonts baptismaux en France. Mais, depuis, la formule a connu un succès inespéré.

Selon les experts réunis en fin de semaine dernière à l'occasion des rencontres internationales des PPP, 104 contrats de ce type ont déjà été signés. La Banque européenne d'investissement a calculé que cela représentait 9 à 10 milliards d'euros, soit 6 ou 7% de la commande publique dans l'Hexagone. «Nous sommes le premier pays européen en matière de PPP, affirme François Bergère, directeur de la MAPP (Mission d'appui au PPP). Au premier semestre, 60% des contrats enregistrés sur le Vieux Continent ont été signés en France.»


Cliquez sur l'aperçu pour agrandir l'infographie.

Pourquoi une telle montée en puissance? Parce que ce montage permet à l'État et à des collectivités locales de plus en plus impécunieux de faire réaliser des infrastru

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant