Le parrain de Marine Le Pen écroué pour proxénétisme aggravé

le
0
Les liens de la présidente du Front national avec Henri Botey, mis en examen début avril et incarcéré à Fleury-Mérogis, remontent à 1969, lors de son baptême à Paris. Le FN dénonce «un amalgame douteux».

Des liens familiaux gênants. Henri Botey, le proxénète présumé qui a été arrêté le 4 avril par les policiers de la Brigade de répression du proxénétisme (BRP) de Paris, n'est autre que le parrain de Marine Le Pen. Ce lien remonte au baptême de la fille de Jean-Marie Le Pen, en 1969, à l'église de la Madeleine, à Paris. Une révélation encombrante pour la présidente du Front national, déjà lancée dans la campagne pour l'élection présidentielle de 2012. Sollicitée par Le Parisien, qui révèle cette information dans son édition de jeudi, cette dernière n'a dans un premier temps pas souhaité s'exprimer sur le sujet. Son service de presse a réagi plus tard dans la journée.

Dans un communiqué fustigeant Le Parisien, «visiblement en manque de ragots» et pratiquant «un amalgame douteux sur une personne que Marine Le Pen n'a pas vu (sic) depuis l'enfance», le secrétaire général du FN, Steve Briois, opte pour l'ironie. «Steve Briois (...) a un scoop de prem

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant