Le parquet polonais recommande l'extradition de Roman Polanski

le
1

CRACOVIE, Pologne, 20 janvier (Reuters) - Le parquet de Pologne a requis l'extradition du cinéaste franco-polonais Roman Polanski vers les Etats-Unis, où il est toujours visé par une plainte pour agression sexuelle en 1977. La demande a été déposée par les procureurs devant un tribunal régional de Cracovie, dans le sud de la Pologne, a déclaré le parquet mardi dans un communiqué. "Les suites à donner à ce dossier dépendront du tribunal", a-t-il commenté. Roman Polanski, qui est âgé de 81 ans, effectue actuellement à Cracovie des repérages en vue d'un prochain film. Il a été interrogé la semaine dernière par les procureurs. Le réalisateur a plaidé coupable en 1977 de relations sexuelles avec une mineure de 13 ans, Samantha Geimer. Il a passé 42 jours en prison dans le cadre de son accord avec les procureurs mais il a fui les Etats-Unis l'année suivante, craignant que le juge chargé de se prononcer sur sa peine revienne sur l'accord conclu et le renvoie en prison pour plusieurs années. En 2009, il a été arrêté à Zurich en vertu du mandat d'arrêt lancé contre lui 31 ans auparavant et placé en résidence surveillée. Il a retrouvé la liberté en 2010, les autorités suisses ayant décidé de ne pas l'extrader vers les Etats-Unis. (Wojciech Zurawski, Wiktor Szary; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco le mardi 20 jan 2015 à 16:05

    Les Polonais sont pro-USA et pro-OTAN. Polansky n'a pas confiance dans la justice des USA et il a bien raison.