Le parquet plaide pour un renvoi du procès Chirac

le
0
Le procureur a demandé au tribunal d'accepter l'examen de la question prioritaire de constitutionnalité déposée par un avocat de la défense, ce qui pourrait reporter le procès des emplois fictifs. Décision mardi à 13h30.

Un procès historique à plus d'un titre. Les faits examinés ayant plus de quinze ans et le principal prévenu n'étant autre qu'un ancien président de la République, le «procès Chirac» pourrait toutefois faire l'objet d'un renvoi tout aussi historique si le tribunal jugeait bon de saisir la Cour de cassation d'une question prioritaire de constitutionnalité déposée par l'avocat d'une des personnes mises en cause. En milieu d'après-midi lundi, le procureur de Paris a considéré que le tribunal devait transmettre ce recours, ce qui pourrait entraîner le report du procès. Le tribunal a annoncé qu'il rendrait sa décision mardi à 13h30.

Jacques Chirac répond, en tant qu'ancien maire de Paris, d'abus de confiance, prise illégale d'intérêts et détournement de fonds publics. C'est ce dernier délit qui lui fait encourir la peine la plus lourde: 10 ans de prison et 150.000 euros d'amende - sans parler d'une humiliante peine complémentaire d'inégibilité. M. Chirac, qui

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant