Le parquet: pas d'élément sur un projet d'attentat de Nemmouche

le
1

PARIS (Reuters) - Aucun élément de l'enquête sur l'enlèvement et la séquestration de quatre journalistes français en Syrie ne fait état d'un projet d'attentat de Mehdi Nemmouche en France, a indiqué lundi le procureur de Paris.

Selon Libération, Mehdi Nemmouche, accusé d'avoir tué quatre personnes au musée juif de Bruxelles en mai, avait l'intention de commettre "au moins un attentat en France", notamment à Paris lors du défilé du 14 Juillet.

Une information qui ressort, selon le quotidien, des procès-verbaux d'auditions des plaintes des quatre ex-otages, dont le Franco-Algérien Mehdi Nemmouche aurait été le geôlier officieux en Syrie.

"Au stade actuel des investigations, aucun procès-verbal d'audition recueilli dans un cadre judiciaire ni aucun autre acte d'enquête réalisé à la suite de l'enlèvement et de la séquestration de Didier François, Edouard Elias, Nicolas Hénin et Pierre Torres, ne fait état d'un projet d'attentat sur le territoire national, en particulier le jour du 14 juillet à Paris", écrit le procureur François Molins dans un communiqué.

Deux journalistes ont indiqué avoir été surveillés par Medhi Nemmouche lors de leur détention en Syrie, à la suite de révélations du Monde.

(Chine Labbé, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M156470 le lundi 8 sept 2014 à 10:42

    Vont pouvoir le relâcher prestement... Afin que la prochaine fois on est suffisamment de preuve pour l'incarcérer, pas pour le pendre !