Le parquet japonais refuse d'inculper d'ex-dirigeants de Tepco

le
0

TOKYO, 22 janvier (Reuters) - Le parquet japonais a réitéré jeudi son intention de ne pas poursuivre trois anciens dirigeants du groupe nucléaire Tokyo Electric Power (Tepco) 9501.T pour leur gestion de la catastrophe de Fukushima en mars 2011, mais un jury populaire peut encore prononcer leur inculpation. Les procureurs ont estimé qu'il n'existait pas d'éléments suffisants pour inculper les trois anciens responsables, parmi lesquels l'ex-président de Tepco Tsunehisa Katsumata. En 2013 déjà, le parquet avait refusé d'inculper une trentaine de responsables de Tepco et du gouvernement accusés par des habitants de la région sinistrée d'avoir ignoré les risques de catastrophe naturelle et d'avoir mal géré la réponse à la crise nucléaire. En juillet dernier, le bureau des procureurs du district de Tokyo a cependant rouvert le dossier à la demande d'une commission citoyenne qui a jugé que ni Katsumata, ni les anciens vice-présidents exécutifs Sakae Muto et Ichiro Takekuro n'avaient pris les mesures adéquates pour protéger des tsunamis géants la centrale située en bord de mer. Les onze membres de ce panel peuvent encore obliger la justice à inculper les trois anciens responsables à condition que la décision soit votée par au moins huit de ses membres. (Osamu Tsukimori; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant