Le parquet de Paris ouvre une enquête sur le Furosémide

le
0

PARIS (Reuters) - Le parquet de Paris a ouvert mercredi une enquête préliminaire sur le Furosémide Teva 40 mg, un diurétique dont certaines boîtes contiennent des comprimés de somnifère, a-t-on appris de source judiciaire.

Cette enquête est ouverte des chefs de mise en danger de la vie d'autrui, tromperie aggravée, administration de substances nuisibles et homicides et blessures involontaires.

Le pôle de santé publique du tribunal de grande instance de Paris a confié l'enquête à l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique (Oclaesp) et à la Direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN).

Les inspecteurs de l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) ont déclaré mardi soir ne pas avoir relevé d'"anomalie majeure" dans l'usine de conditionnement de ce médicament.

Les autorités sanitaires contrôlent par ailleurs le contenu des boîtes qui reviennent à l'entreprise, a dit mercredi la ministre de la Santé, Marisol Touraine.

"Pour le moment, aucune boîte qui est revenue n'a fait apparaître de mauvais conditionnement", a-t-elle dit sur i>Télé, rappelant qu'il s'agissait d'une erreur "rarissime" de conditionnement.

Ce médicament générique prescrit pour traiter la rétention d'eau fait l'objet d'une mesure de rappel en France à la suite de décès suspects et de plusieurs signalements à l'ANSM.

Marion Douet et Chine Labbé, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant