Le parlement vénézuélien sortant nomme 13 juges à la Cour suprême

le
0
    CARACAS, 23 décembre (Reuters) - Le parlement vénézuélien 
sortant a nommé mercredi 13 juges à la Cour suprême, une 
initiative dénoncée par la nouvelle majorité de centre-droit 
comme une manoeuvre politique de la part des "chavistes" avant 
de devoir céder le contrôle de l'Assemblée nationale en janvier. 
    Depuis la large victoire de l'opposition aux élections 
législatives du 6 décembre (voir  ), le Parti 
socialiste du président Nicolas Maduro a accéléré l'adoption de 
lois, les octrois de financement et les nominations à des postes 
clés. 
    Le chef de l'Etat accuse la droite de vouloir remettre en 
cause les programmes sociaux et privatiser les organismes 
publics, sur fond de grave crise des finances publiques en 
raison de l'effondrement des cours du pétrole. 
    L'opposition accuse le Parti socialiste d'avoir violé la 
Constitution en nommant dans la précipitation les 13 juges à la 
Cour suprême, ainsi que 21 substituts, l'actuelle majorité 
assurant de son côté avoir respecté la loi. 
    La Cour suprême totalise 32 juges répartis dans six chambres 
qui peuvent notamment autoriser les poursuites criminelles 
contre le président, les ministres et les députés, mais aussi 
bloquer les lois adoptées par l'Assemblée nationale. 
 
 (Diego Ore; Tangi Salaün pour le service français) 
 )
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant