Le Parlement turc lève un nouvel obstacle à l'accord avec l'UE

le , mis à jour à 07:49
0
    ANKARA, 4 mai (Reuters) - Le Parlement turc a voté dans la 
nuit de mardi à mercredi une loi qui met en place une commission 
de contrôle des sanctions imposées aux membres des forces de 
sécurité accusés de crimes, levant un des derniers obstacles à 
l'entrée en vigueur de l'accord de libre-circulation avec 
l'Union européenne. 
    Bruxelles et Ankara ont conclu en mars un accord qui prévoit 
la suppression des visas pour les ressortissants turcs voulant 
se rendre dans l'UE en contrepartie de l'engagement de la 
Turquie à lutter contre l'afflux de réfugiés en Europe. 
    La Commission européenne devrait annoncer mercredi que la 
Turquie a rempli la quasi totalité des 72 critères qu'elle a 
fixés, et demander aux gouvernements des Etats membres et au 
Parlement européen d'approuver l'accord de libre-circulation 
d'ici à la fin du mois de juin. 
    Le gouvernement turc a approuvé lundi soir la suppression 
des visas pour les ressortissants de l'ensemble des 28 Etats 
membres de l'UE, une mesure de réciprocité qui constituait un 
autre de ces critères. 
     
 
 (Gulsen Solaker; Tangi Salaün pour le service français) 
 )
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant