Le parlement sud-africain va débattre d'une motion contre Zuma

le
0
    JOHANNESBURG, 3 avril (Reuters) - L'Assemblée nationale, 
chambre basse du parlement sud-africain, débattra mardi d'une 
motion visant à lancer une procédure de destitution contre le 
président Jacob Zuma, mis en cause pour avoir effectué des 
travaux avec des fonds publics dans une résidence privée.  
    La Cour constitutionnelle sud-africaine a ordonné jeudi au 
chef de l'Etat de rembourser une partie de la somme totale 
(l'équivalent de 14 millions d'euros) dépensée pour sa résidence 
privée de Nkandla, au KwaZulu-Natal. 
    La demande de débat sur une procédure d'"impeachment" a été 
déposée dans la foulée par le chef de l'Alliance démocratique 
(opposition), Mmusi Maimane.  
    "J'ai accédé comme il se doit à cette demande et le débat 
sur cette motion a été fixé à mardi après-midi", a déclaré le 
président de l'Assemblée nationale Baleka Mbete, qualifiant de 
"solide et équilibré" le jugement de la Cour constitutionnelle.  
    
    Le Congrès national africain (ANC), majoritaire au 
parlement, devrait prémunir le chef de l'Etat contre toute 
mauvaise surprise mais le revers judiciaire infligé à Jacob Zuma 
pourrait attiser les rivalités internes au parti au pouvoir.  
    Clamant sa bonne foi, Jacob Zuma a affirmé vendredi qu'il 
rembourserait une partie des sommes engagées et a présenté des 
excuses pour "le malaise et la confusion" suscités par cette 
affaire.          
 
 (Olivia Kumwenda-Mtambo; Jean-Stéphane Brosse pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant