Le Parlement se penche sur la neutralité du Net

le
0
Internet cherche un nouvel équilibre économique, où internautes, éditeurs et opérateurs ne sont pas lésés.

Faut-il autoriser les opérateurs télécoms à réguler le trafic Internet pour éviter une saturation de leurs réseaux? Faut-il contraindre les géants comme Google à financer les réseaux, dont ils sont les premiers bénéficiaires? Faut-il proposer différents types de forfaits Internet en fonction de la consommation du client? Autant de questions essentielles, qui animent le débat sur la neutralité du Net, né aux États-Unis, et sur lequel l'Europe doit aujourd'hui se prononcer.

Le 11novembre, la Commission et le Parlement européens se sont réunis autour d'un sommet sur la neutralité de l'Internet. À cette occasion, Neelie Kroes, commissaire européenne en charge du Calendrier numérique, a défendu ouverture et transparence. «Un mélange de concurrence et de vigilance du régulateur est la meilleure manière de protéger un Internet ouvert», a-t-elle indiqué et appelé, sur Twitter, les utilisateurs à «voter avec leurs pieds»: «Si votre opérateur télécoms vous

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant