Le Parlement libyen prend ses fonctions

le
0
Le Conseil national de transition, formé en pleine guerre contre Kadhafi, est désormais dissous.

La Libye devait célébrer mercredi la première transition démocra­tique de son histoire. Tard le soir, pour tenir compte du ramadan, Moustapha Abdeljalil, le président du Conseil national de transition (CNT), devait dissoudre officiellement cet organe provisoire et non élu formé en pleine guerre.

Abdeljalil devait remettre le pouvoir aux 200 députés élus le 7 juillet. La cérémonie devait avoir lieu dans un grand hôtel de Tripoli, qui deviendra ensuite le siège de ce Congrès général national (CNG), Parlement de transition élu pour un an. Le CNG aura pour tâches principales d'élire un président provisoire, de mettre en place un gouvernement de transition et de rédiger une Constitution. Ce texte fixera les règles de nouvelles élections, en principe dans un an.

La composition du gouvernement ne devrait pas être connue avant la fin du ramadan, dans deux semaines. Quelle sera sa couleur poli­tique, et celle de la nouvelle Assemblée? Difficile de le savoir. Seuls 80

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant