Le parlement irakien approuve le rapport sur la prise de Mossoul

le
0

BAGDAD, 17 août (Reuters) - Le parlement irakien a approuvé lundi les conclusions d'un rapport sur la chute de Mossoul qui recommande la traduction en justice de l'ancien Premier ministre Nouri al Maliki et de plusieurs dizaines de membres de l'administration ou de l'armée. La métropole du nord du pays est tombée en juin 2014 aux mains des djihadistes de l'Etat islamique et la prise de la ville a marqué un tournant dans l'émergence du mouvement, qui tient près du tiers du territoire irakien. "Nous avons voté pour la transmission à la justice du rapport de Mossoul. Le dernier mot revient à la justice", a déclaré Mahmoud al Hassan, président de la commission judiciaire du Parlement. Le document va être remis au parquet et au Premier ministre Haïdar al Abadi, qui peut saisir la cour martiale, a quant à lui indiqué le député Mohamed al Karbouli. Selon le rapport des parlementaires, que Reuters a pu consulter, Nouri al Maliki avait une vision inexacte de la menace pesant sur Mossoul car il s'était entouré de généraux corrompus qui n'assumaient pas leurs responsabilités. Sont également mis en cause l'ancien gouverneur de Mossoul Athil al Noujaïfi, ainsi qu'un ancien ministre de la Défense, le commandant des forces de police de la province de Ninive, dont Mossoul est le chef lieu, ou encore un ancien vice-ministre de l'Intérieur et un ex-responsable des services de renseignement de l'armée. (Saif Hameed, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant