Le Parlement européen veut geler l'adhésion de la Turquie à l'UE

le
4
    STRASBOURG, 22 novembre (Reuters) - Les dirigeants des deux 
principaux groupes au Parlement européen ont plaidé mardi pour 
le gel des discussions d'adhésion de la Turquie à l'Union 
européenne en raison des purges qui y sont menées depuis le coup 
d'Etat manquée de l'été dernier. 
    "Notre message pour la Turquie est très clair: les 
négociations d'adhésion devraient être gelées immédiatement", a 
déclaré Manfred Weber, à la tête du Parti populaire européen 
(centre-droit), premier groupe parlementaire à Strasbourg. 
    Le chef de file du groupe socialiste, Gianni Pitella, lui a 
fait écho: "Nous voulons geler les discussions d'adhésion", 
a-t-il dit lui aussi. 
 
 (Alissa de Carbonnel et Tom Koerkemeier; Tangi Salaün pour le 
service français, édité par Jean-Philippe Lefief) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • biogen le mardi 22 nov 2016 à 17:28

    Je plains la Turquie qui veux encore entrer dans l'EU pendant que d'autres veulent en sortir.Vaux mieux de bon lien que l'emprisonnement.

  • bernm le mardi 22 nov 2016 à 17:18

    Et chaque nouvelle entree dans l'UE devrait etre approuvee par referendum.

  • franck8 le mardi 22 nov 2016 à 17:14

    La moindre des choses.

  • brinon1 le mardi 22 nov 2016 à 17:09

    qu'ils arrêtent ce cinéma qui dure depuis 55 ans comme si personne n'avait encore compris.