Le Parlement européen s'indigne avec mesure de l'espionnage US

le
1
CONDAMNATION MESURÉE DE L?ESPIONNAGE AMÉRICAIN PAR LES EURODÉPUTÉS
CONDAMNATION MESURÉE DE L?ESPIONNAGE AMÉRICAIN PAR LES EURODÉPUTÉS

STRASBOURG (Reuters) - Le Parlement européen a condamné jeudi l'espionnage des représentations de l'Union européenne et de plusieurs pays membres par les Etats-Unis sans pour autant remettre en question la coopération avec Washington.

Il invite les autorités américaines, dans une résolution adoptée à Strasbourg, "à fournir à l'Union européenne, dans les meilleurs délais, des informations complètes sur le programme Prism" révélé par l'informaticien américain Edward Snowden.

Une demande de suspension, de gel ou d'ajournement des négociations sur un accord de libre échange transatlantique, soutenue par les Verts et la gauche a été repoussée, comme elle l'avait été mercredi par les gouvernements de l'UE.

Le groupe communiste a, de même, vainement tenté d'inclure un paragraphe invitant tout Etat membre à accorder l'asile politique à Edward Snowden s'il en formulait la demande.

Strasbourg demande a contrario à la Commission et aux autorités américaines de "reprendre sans délais" les négociations sur un accord-cadre relatif à la protection des données à caractère personnel transmises dans le cadre de la coopération policière et judiciaire entre les deux partenaires.

Viviane Reding, commissaire chargée de la Liberté et des Droits de l'homme, soulignait mercredi à Strasbourg que les négociations bloquaient sur la question du droit de recours devant un tribunal, autorisé aux citoyens américains en Europe mais pas aux Européens sur le territoire américain.

Gilbert Reilhac, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • paul7018 le jeudi 4 juil 2013 à 14:33

    Le Parlement s'indigne mais quand même pas au point d'aider M. Snowden qui a révélé l'affaire. Point trop n'en faut