Le Parlement européen pour une interdiction totale du clonage

le
0

STRASBOURG, 8 septembre (Reuters) - Le Parlement européen s'est prononcé mardi pour une interdiction totale du recours au clonage animal dans les produits alimentaires, allant au-delà de la proposition de la Commission. Alors que celle-ci limitait sa proposition à cinq espèces animales et souhaitait autoriser la mise sur le marché d'animaux produits par reproduction sexuée à partir d'autres animaux clonés, le Parlement a étendu l'interdiction à tous les animaux produits à des fins alimentaires et à leur progéniture. Les eurodéputés ont également souhaité transformer le projet de directive en un règlement d'application directe et immédiate au sein des Etats. Le vote, en première lecture, a été acquis par 529 voix contre 120 et 57 abstentions. Il revient maintenant aux pays membres de l'UE de définir leur position et de rechercher un accord avec le Parlement. Le commissaire européen à la Santé, Vytenis Andriukaitis, a jugé certains amendements du Parlement "impossibles (à appliquer) juridiquement ou disproportionnés", s'agissant notamment d'une interdiction de la descendance des animaux clonés. "Cela ne se justifierait que par des raisons éthiques", a-t-il affirmé en estimant que le traité de l'Européenne autorisait difficilement de telles considérations. Dans leur rapport sur la proposition de la Commission, les eurodéputés rappellent l'avis de l'Autorité européenne de sécurité des aliments qui concluait en 2008 que "la santé et le bien-être d'une part significative des clones se détériorent, souvent gravement, avec une issue fatale". Ces problèmes expliqueraient, selon l'agence, la faible efficacité de cette technique qui consiste à introduire le patrimoine génétique d'un animal dans l'ovocyte d'un autre dont le noyau a été détruit, pour obtenir la réplique identique du premier. Le taux de réussite serait de 6% à 15% pour l'espèce bovine et de 6% pour l'espèce porcine. (Gilbert Reilhac, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant