Le Parlement européen plus sévère contre les manipulations de marchés financiers

le
0

(NEWSManagers.com) -

De nouvelles règles imposant des sanctions plus lourdes à l'encontre des manipulations de marchés financiers, des opérations d'initiés ou des abus d'informations privilégiées ont été approuvées au Parlement européen mardi 10 septembre. Ces mesures couvriront un plus large éventail de plates-formes de négociation et d'instruments financiers et s'appliqueront directement dans l'ensemble des États membres qui devraient assurer un niveau élevé de protection aux investisseurs dans l'UE.

" Les entreprises condamnées pour abus de marché pourraient recevoir une amende s'élevant jusqu'à 15% de leur chiffre d'affaires annuel ou de 15 millions d'euros" , détaille le communiqué du Parlement. " Les particuliers condamnés seraient soumis à des amendes allant jusqu'à 5 millions d'euros ou, dans certains cas, à une interdiction permanente d'exercer certaines professions dans des entreprises d'investissement," ajoute-t-il

Par ailleurs les nouvelles règles seront désormais étendues pour couvrir un éventail d'instruments financiers, notamment les instruments dérivés sur matières premières qui affectent les prix des denrées alimentaires et de l'énergie, négociés lors des échanges et en dehors de ceux-ci.

Les négociations avec les États membres sur la directive " abus de marchés" (sanctions pénales pour les abus de marchés) avec le Parlement débuteront en octobre.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant