Le Parlement chypriote rejette la taxe sur les dépôts

le
1
Pour la première fois, les députés d'un pays de la zone euro votent contre un plan de sauvetage de Bruxelles.

Le résultat était annoncé, attendu et a été approuvé par l'intégralité des partis: le Parlement chypriote a rejeté hier soir le plan de sauvetage européen à 36 voix contre et 19 abstentions.

Chypre est ainsi le premier pays de la zone euro à refuser le plan de sauvetage proposé par l'Union européenne (UE).

Après deux heures et demie de débats sous tension, les députés ont suivi les consignes de vote de leur parti. Le Disi, parti majoritaire, s'est abstenu «mais nos partenaires européens doivent comprendre qu'il ne faut pas nous jeter hors de la zone euro pour autant. Ne nous laissez pas tomber dans le ravin. Que Dieu nous garde!», a lancé Averof Neofytou, du parti majoritaire. Un appel à l'aide en réponse à Andros Kyprianou, secrétaire général d'Akel, le parti communiste, qui affirmait, quelques minutes plus tôt, que «les Européens voulai...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4189758 le mercredi 20 mar 2013 à 07:36

    JPi - ... "Chypre appartient à son peuple", a scandé la foule... Sa dette aussi. Pourtant le 'rase Poutine' avait du bon sens... financier. Alors, ils vont faire comme en France: pas de restructuration, de r'évolution, de changement. On va juste augmenter les impôts... de tout le monde et c'est 'maintenant'. Chypre=paradis fiscal. France=paradis des polis tiques. Kif Kif mon bourricot!