Le parking Vendôme pourrait rouvrir cet été

le
0
Un court-circuit sur un véhicule pourrait être à l'origine du violent sinistre du 8 mars.

L'odeur de brûlé persistante et les murs gorgés de suie de l'une des deux rampes d'accès témoignaient encore lundi place Vendôme (Ier) de la violence de l'incendie survenu le 8 mars dernier dans le parking Vinci côtoyant les plus prestigieuses bijouteries de Paris.

Dans la portion de la zone est ravagée par le feu demeurent prisonniers 240 véhicules. «52 totalement détruits, une quarantaine inutilisables et environ 140 pour lesquels on ne sait pas encore, détaille un représentant de Vinci Park. Ces derniers semblent en bon état, mais l'intense chaleur dégagée par les flammes (entre 800 et 1 000 degrés, selon les pompiers, NDLR) a pu faire fondre des pièces invisibles de l'extérieur.»

Depuis la fin de la semaine dernière, les propriétaires des voitures encore piégées dans les sous-sols peuvent enfin demander à leur assureur de mandater un expert pour venir inspecter l'état de leur automobile. Si celle-ci ne présente pas de dommages sérieux, ils obtiendront d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant