Le Parisien a testé. « Pokemon GO » : la réalité augmentée au service du joueur

le , mis à jour le
0

Attrapez-les tous ! Jamais le slogan de Pokémon n’aura été aussi près de la réalité. A peine sorti aux Etats-Unis ou en Australie (aucune date officielle n’a été donnée pour la France), le jeu « Pokémon GO » affole les joueurs et provoque une fièvre mondiale.

Pour résumer, il s’agit d’une application mobile associant réalité augmentée et géolocalisation qui permet de rechercher et d’attraper les célèbres monstres fantaisistes dans la rue. Pour devenir « le meilleur dresseur », il va donc falloir sortir de chez soi et arpenter les rues, les parcs, etc… Si le jeu est gratuit, il est possible d’acheter du contenu en ligne pour obtenir plus rapidement les objets proposés.

 

On a aimé…

Un rêve de gosse. Après avoir passé du temps à attraper et combattre des Pokémon sur de bonnes vieilles Game Boy, c’est désormais possible « en vrai ». Avec une différence notable, il faut sortir de chez soi et marcher pour avancer dans le jeu. Attention toutefois à ne pas trop garder le nez sur le téléphone au risque de percuter quelqu'un (ou de se faire percuter).

La réalité augmentée. L’une des forces du jeu est bien sûr de pouvoir interagir avec le réel. Des plaques se transforment en pokéstops pour récupérer des objets, des parcs en fourmilière à Pokémon pour étoffer son équipe ou encore des coins de rue en arènes de combat. Ces dernières se disputent entre trois équipes (bleu, jaune ou rouge), à vous de choisir la votre.

L'exploration. Pour guider vos pas, les pokéstops indiquent les points « intéressants » de la carte. Ils se trouvent vers des lieux particuliers, des statues ou encore des plaques commémoratives grâces aux informations de Google Maps. Le but étant de faire des « balades Pokémon Go » au-delà du simple fait de jouer.

 

On a moins aimé

Des combats limités. A la différence du jeu sur Game Boy, les combats avec les Pokémon sauvages sont ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant