Le Paris Saint-Germain peut s'offrir Cristiano Ronaldo

le
0
Le Paris Saint-Germain peut s'offrir Cristiano Ronaldo
Le Paris Saint-Germain peut s'offrir Cristiano Ronaldo

Alors que le PSG a bénéficié en juin dernier de la levée des sanctions du fair-play financier, les champions de France peuvent-ils se payer sans crainte un joueur aussi cher que Cristiano Ronaldo ? Andrea Traverso, responsable des licences de clubs et du fair-play, ne ferme pas la porte.

Alors que Zlatan Ibrahimovic se rapproche inexorablement de la sortie, le Paris Saint-Germain a ciblé en priorité le Madrilène Cristiano Ronaldo (30 ans) pour la saison prochaine. Le club de la Capitale a clairement les moyens de se payer l’international portugais mais les champions de France ont-ils le droit de réaliser un tel investissement après avoir bénéficié en juin dernier de la levée des sanctions du fair-play financier ? « Le PSG peut recruter Cristiano Ronaldo, même sans signer un accord volontaire, explique Andrea Traverso, responsable des licences de clubs et du fair-play, dans les colonnes du Parisien. Si le PSG fait cela, c'est parce que le club estime qu'il obtiendra un retour sur investissement et des recettes qui permettront de compenser l'amortissement du transfert et le salaire du joueur (ndlr : aux alentours de 20 M€ annuels, hors primes, dans le cas de CR7). »

Le PSG encore surveillé

Le club du président Nasser Al-Khelaïfi peut donc tranquillement continuer de discuter avec Jorge Mendes, le représentant de l’ancien joueur du Sporting Portugal et de Manchester United (Neymar ou encore Agüero figurent parmi les alternatives). Aujourd’hui, le PSG remplit pleinement les objectifs financiers fixés par l’UEFA mais il n’est pas question de faire des folies inconsidérées pour autant. « La limitation des dépenses de transfert a par exemple été levée mais la pénalité financière (40 M€ avec sursis) reste en vigueur, poursuit le monsieur fair-play financier de l’instance européenne. En fait, l'accord signé par le PSG porte sur trois saisons sportives qui vont de 2014-15 à 2016-17, avec chaque année un objectif financier à atteindre. En 2015, le PSG devait ainsi réaliser un maximum de 30 M€ de pertes. En 2016, le club parisien devra être à l'équilibre et en 2017 également. Il est toutefois possible que l'accord se termine en juin prochain si les pertes cumulées sur 2014, 2015 et 2016 ne dépassent pas 30 M€. C'est possible si le PSG rapporte un résultat positif sur la saison 2015-16. » Et les Parisiens connaîssent la marche à suivre.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant