Le Paris-Levallois et Gravelines se rejettent la faute après la bagarre générale de samedi

le
0
Le Paris-Levallois et Gravelines se rejettent la faute après la bagarre générale de samedi
Le Paris-Levallois et Gravelines se rejettent la faute après la bagarre générale de samedi

Communiqué du Paris-Levallois :

Le Paris Levallois regrette les incidents qui se sont déroulés lors du match Paris Levallois-Gravelines du samedi 14 décembre 2013. Le club conteste formellement les analyses du BCM Gravelines sur la responsabilité des joueurs du Paris Levallois.

1- En visionnant la vidéo, il est établi que c'est M. BOKOLO qui se dirige agressivement vers M. EWING qui reculait ; Se sentant agressé, celui-ci s'est défendu. Par ailleurs, rentré à 40 secondes de la fin de la rencontre, M.BOKOLO s'est montré très agressif envers MM. ALBICY et EWING.

2- M. HOLLAND a porté des coups violents à M.EWING par derrière ce qui a provoqué la réaction de M. WILLIAMS souhaitant protéger son coéquipier.

3- Alors que M.HOLLAND et M.WILLIAMS avaient été séparés par leurs coéquipiers respectifs, M.AKPOMEDAH, sorti du banc de touche a adressé un coup de poing violent au visage de M. WILLIAMS.

4- Suite à l'analyse vidéo aucun coup n'a été porté par le joueur M. BROWN.

5- Nous avons proposé de faire un communiqué commun au BCM Gravelines afin d'apaiser les tensions. Mais force est de constater que le BCM préfère la polémique que nous souhaitions éviter.

6- Seule la commission juridique et de discipline de la LNB est compétente pour analyser ces faits et en tirer les conséquences.

Communiqué du BCM Gravelines :

Les événements survenus hier soir au stade Pierre de Coubertin avant la fin de notre rencontre face au Paris-Levallois ne peuvent rester sans suite.

L'image donnée par cette échauffourée est aux antipodes des valeurs et de l'image que le BCM Gravelines Dunkerque véhicule depuis sa création auprès de ses supporters, encore nombreux hier soir à Paris, de ses partenaires et des collectivités qui le soutient.

Cependant, en s'appuyant sur les différents témoignages et sur la vidéo du match, le BCM tient à apporter les précisions suivantes :

- Tout d'abord, il apparaît clairement que le joueur parisien Ewing a frappé le premier notre joueur Yannick Bokolo, après l'avoir provoqué verbalement

- Bien plus grave, à la suite de cet incident, qui avait été rapidement maîtrisé, sans la moindre raison le capitaine parisien Williams a agressé John Holland par une tentative d'étranglement d'une violence inouïe. Faute de service de sécurité efficace, Yakhouba Diawara a bien tenté d'intervenir afin de desserrer l'étreinte menaçante de Williams, sans y parvenir. Et c'est donc en assistant impuissant depuis le banc à cette agression interminable mettant en danger la vie de son coéquipier que notre capitaine Cyril Akpomedah a décidé d'intervenir pour porter assistance à son camarade en grande détresse. Cette intervention a été décisive et a permis d'éviter le pire, John Holland pouvant enfin se défaire de l'étau.

- Le joueur parisien Brown a profité de la situation pour adresser quelques coups bas en direction de John Holland pendant l'étranglement (il avait déjà tenté d'agresser notre joueur Ousmane Camara au cours du match), ce qui a mis hors de lui Yakhouba Diawara qui voulait simplement en témoigner auprès des officiels

Nous demandons à la LNB de constater l'irrecevabilité des décisions de disqualification à l'encontre des joueurs des deux équipes, celles-ci ayant été prononcées alors que ni joueurs ni arbitres n?étaient sur le terrain.

Enfin, nous souhaitons que Mr Alain Beral, président de la LNB, saisisse la Commission Juridique et de Discipline afin de déterminer les sanctions nécessaires dans les plus brefs délais.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant