Le parcours du combattant des étudiants handicapés

le
1
Les établissements sont mieux préparés pour recevoir de jeunes handicapés moteurs que des étudiants malentendants ou malvoyants.

Les jeunes handicapés sont quatre fois moins nombreux que les valides à accéder aux études supérieures. Les établissements «bons élèves» qui les accueillent sont avant tout équipés pour recevoir des handicapés moteurs (67 %) selon une étude sur l'accueil des jeunes handicapés dans l'enseignement supérieur, menée par l'Observatoire EPSE (expertise et prévention pour la santé des étudiants) de la LMDE pour leCentre d'information et de documentation jeunesse (CIDJ).

Les 300 établissements répondants ont recensé 3 535 étudiants handicapés. Près de la moitié de ces endroits déclarent disposer d'un référent handicap, un rouage clé de l'intégration.

Le handicap auditif est très mal connu

Il est plus facile de suivre des études quand on souffre d'une déficience motrice que visuelle ou auditive, précise cette étude effectuée dans huit régions (Bretagne, Limousin, Lorraine, Picardie, Poitou-Charentes, Centre, Ile-de-France et Languedoc-Roussillon). Envir

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • marconge le mardi 6 déc 2011 à 15:13

    Un handicapé faisant le parcourt du combattant, LOL de LOL