Le parc André-Citroën fête ses 20 ans

le
0
INFOGRAPHIE - Décidés il y a près de quatre ans, les travaux d'extension doivent enfin débuter au mois de mai prochain pour une ouverture au public prévue à l'été 2013.

Les visiteurs transportés à 150 m d'altitude sur le grand ballon captif, emblème du parc André-Citroën, jouiront dès l'an prochain d'un point de vue transformé sur le site.

Équipements neufs et végétation inédite parsèmeront alors le plus grand espace vert du XVe, le seul à être directement ouvert sur la Seine. Déjà étendu sur quelque 13 hectares, il s'apprête en effet à rayonner sur plus d'un hectare supplémentaire: 6 630 m2 jamais mis en valeur et 3 470 m2 gagnés sur du bâti. Pour libérer cette surface, des locaux de la Direction des espaces verts et de l'environnement (Deve) ont été démolis. Face à l'hôpital Pompidou, rue Leblanc, ils céderont en premier lieu la place à une grande entrée principale. Au total, six portails encercleront la zone, délimitée également par un saut-de-loup (un petit fossé). Les travaux d'aménagement doivent débuter dès le mois de mai pour s'achever en décembre, avec une ouverture au public prévue pour l'été 2013. «Toute cette parcelle figurait dans le projet de départ mais n'avait pu jusqu'ici être utilisée, car elle servait de base arrière à divers chantiers du quartier, pose Sylvie Laurent-Begin, directrice de cabinet de Fabienne Giboudeaux, l'adjointe au maire chargée des espaces verts. L'idée consiste à l'employer pour prolonger le jardin dans le même esprit et en profiter pour y ajouter ce qui manquait.»

Une seconde jeunesse

Environ 3,9 millions d'euros ont été débloqués par la Ville pour offrir une seconde jeunesse au parc, inauguré en 1992 à l'emplacement d'une ancienne usine Citroën, celle-là même d'où sortit il y a quarante ans la dernière des mythiques DS.

La pelouse à naître, côté ouest, accueillera notamment un espace réservé aux pique-niques, ainsi qu'un «quai ludique» où les amateurs pourront se mesurer aux échecs, au tennis de table ou au baby-foot. Une aire d'activités pour jeunes (11-14 ans) sera dotée de structures innovantes imaginées par les élèves de l'École nationale des arts appliqués et réservant la part du lion aux jeux de glisse et d'escalade. Côté est, sur la surface enfin exploitée, balancelles et autres tourniquets amuseront les plus petits. Entre les deux, une zone couverte sera édifiée pour héberger une enseigne de restauration rapide et une scène réservée aux animations. Des toilettes publiques, dont l'absence suscitait les critiques récurrentes des promeneurs, verront le jour juste à côté.

La refonte du paysage, en dehors des activités pour la jeunesse, donne priorité à la végétation. Sur les 10 .100 m2 de la parcelle, plus des trois quarts (7 877 m2) seront dévolus à des zones plantées. Aux extrémités est et ouest, des parterres de haies composés de charmes et d'aubépines descendront en escalier vers le parc. Au sud, le fossé planté sera agrémenté de bambous nains. Les teintes roses des arbres de Judée égailleront le massif du nord-est, tandis que graminées et topiaires longeront les deux nouvelles allées de promenade.

«La concertation avec Fabienne Giboudeaux a très bien fonctionné, c'est tout à fait le parc que nous voulions», se félicite Philippe Goujon, le maire (UMP) du XVe. Qui se languit désormais de l'aménagement des 2,3 km de petite ceinture permettant l'éclosion d'un «arc vert» entre André-Citroën et Georges-Brassens, l'autre grand jardin public du sud du XVe. Mais pour l'arpenter, il faudra patienter au moins jusqu'à la fin de l'année 2013.


SERVICE:

» Retrouvez toutes les annonces immobilières à Paris avec Explorimmo

SUIVEZ LE FIGARO IMMOBILIER SUR:

» Twitter: @LeFigaro_Immo

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant