Le Parc a gagné, pas le PSG

le , mis à jour à 06:16
0
Le Parc a gagné, pas le PSG
Le Parc a gagné, pas le PSG

PSG 1 1

ARSENAL 0 1

 

Paris n'y arrive toujours pas. Saint-Etienne - Arsenal, même combat en cinq jours et même résultat à la fin. Le PSG est entré petitement dans cette Ligue des champions 2016-2017 en concédant un nul où il commence par mener pour se faire rejoindre sur la fin. Comme vendredi face aux Verts. Il doit y avoir une raison sur ces finishs où les Parisiens semblent rincés et à la merci de l'adversaire sans que ce dernier ne semble hausser le ton ni le niveau. Ils reculent, ils reculent et se font emplumer - ça fait mal.

 

La première place reste possible mais Paris se complique la tâche. Un peu comme Cavani. Il marque sur sa première occasion mais doit finir la soirée avec un triplé. L'Uruguayen nous a encore fait le coup du jeu dos au but inexistant et des pieds qui se croisent face à la cage vide. Comme s'il aimait les éternels débats sur son compte et l'absence de remplaçant puisq''il n'y a rien en stock en matière de doublure si ce n'est de la bricole. Il faut bien sûr le féliciter pour son but mais surtout se demander qui va en marquer dans cette équipe, quand Di Maria n'est pas trop dans le coup, comme hier, et que Matuidi est le troisième larron de l'attaque. Pas claire, cette affaire.

 

Un cratère de bruit et de fureur

 

Tel un torero, Unai Emery s'était mis au centre de l'arène par des choix forts. Il a exclu Ben Arfa du groupe, changé de gardien titulaire, mis sur le banc Thiago Motta, l'un des patrons du vestiaire, et installé Matuidi dans un improbable rôle de faux-ailier à gauche. Compte tenu du début de saison cahin-caha du PSG, on avait des doutes et le coach a d'abord gagné tous ses paris avant que le principe de réalité ne le rattrape.

 

Quand on se prive de Jesé, Lucas, Pastore et Ben Arfa, qu'on les aime ou non, le PSG peine à surprendre sur la durée du match. Et ce n'est pas de sa faute mais c'est avec lui que Verratti est redevenu un joueur qui enchaîne les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant