Le papy qui dévalisait les banques

le
0
Photo d'illustration
Photo d'illustration

Tout commence au mois de mai dernier, lorsque les policiers de la sûreté départementale du Nord constatent une importante recrudescence de faits de vols commis au préjudice d'établissements bancaires. Après de longs mois d'investigation, les enquêteurs en charge de l'affaire ont mis un terme aux agissements d'un homme âgé de 65 ans. Henri B., la silhouette frêle, les cheveux poivre et sel, inspire confiance, voire compassion. Pourtant, ce sexagénaire de nationalité congolaise et surnommé "Kakou" ne manque pas d'imagination. Selon nos informations, l'homme dévalisait les coffres de banque à l'aide d'une technique appelée dans le jargon policier "l'hameçonnage".

"Elle consiste à récupérer des enveloppes contenant des sommes d'argent en liquide déposées par les commerçants dans les coffres de dépôt de nuit", explique un policier. En théorie du moins, cela semble d'une simplicité déconcertante. Muni d'un simple bout de fil et d'une plaque métallique entourée d'un ruban adhésif double face, le papy a tout même réussi à dévaliser pas moins de 89 enveloppes, un préjudice estimé pour l'heure à 140 000 euros. "Il faut faire preuve d'une agilité certaine pour y parvenir", souligne un enquêteur.

Agilité certes, mais Henri B. a commis une erreur fatale. Selon une source judiciaire, l'homme a été confondu grâce à une tache de sang laissée sur une enveloppe retrouvée par des policiers à proximité d'un établissement bancaire situé...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant