Le Pape veut revenir à la lettre du concile Vatican II

le
0
La cérémonie d'ouverture de l'Année de la foi, jeudi, place Saint-Pierre, a été parfaite. Esthétiquement parfaite.

Rome a le don de la mise en scène, mais Benoît XVI a également le don de la mise en forme. Cet art de poser par des mots les questions qui fâchent. Sans jamais hausser la voix. Ainsi du concile Vatican II. Cette réforme du monde catholique voulue par Jean XXIII, agite les chrétiens depuis son ouverture, le 11 octobre 1962. Un demi-siècle plus tard, il a toujours ses «pour» et ses «contre», peu d'indifférents. Sauf que le Pape a saisi cet anniversaire, non pour souffler des bougies mais siffler la fin d'un conflit latent qui lui paraît ne mener nulle part.

Depuis le début de son pontificat en 2005, il n'a d'ailleurs jamais été aussi net sur le sujet. Il a appelé jeudi à «la nécessité de revenir, pour ainsi dire, à la "lettre" du concile - c'est-à-dire à ses textes - pour en découvrir aussi l'esprit authentique» car «le véritable héritage du concile réside en eux».

Benoît XVI y voit un avantage majeur: «La référence aux documents protège des

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant