Le pape va redire l'opposition du Vatican à l'embargo contre Cuba

le
0

CITE DU VATICAN, 16 septembre (Reuters) - Le pape François, lors de sa prochaine visite à Cuba et aux Etats-Unis, devrait réaffirmer l'opposition du Vatican à l'embargo américain contre l'île communiste, qui dure depuis cinquante-trois ans, a-t-on appris mercredi de sources autorisées au Vatican. Il ne devrait cependant pas s'attarder sur ce sujet afin de ne pas donner l'impression de vouloir s'ingérer dans la politique américaine, a-t-on ajouté. Le chef de l'Eglise catholique quittera samedi Rome pour La Havane. Il restera à Cuba jusqu'à mardi après-midi et gagnera ensuite les Etats-Unis, qui viennent de rétablir leurs relations diplomatiques avec Cuba mais maintiennent toujours l'embargo. "François est tout aussi fermement opposé que ses prédécesseurs à cet embargo", a déclaré un responsable du Vatican qui a requis l'anonymat. Lorsque le pape Benoît XVI s'est rendu à Cuba en 2012, il avait condamné "des mesures de restriction économiques, imposées de l'étranger, qui pèsent de manière injuste sur le peuple cubain". Lors de sa visite dans l'île en 1998, la première d'un pape à Cuba, Jean Paul II avait également condamné à plusieurs reprises, et en termes très forts, l'embargo américain. "Le pape François se rend à Cuba à un moment critique de l'histoire de ce pays. Il veut montrer sa proximité avec le peuple cubain en reconnaissant les souffrances endurées en raison de l'embargo", a confirmé un autre responsable du Vatican. Aux Etats-Unis, François sera le premier pape à prendre la parole devant le Congrès américain, qui seul peut lever l'embargo contre Cuba dans le cadre de la normalisation en cours entre les deux pays. Les deux chambres du Congrès sont dominées par les républicains qui ne semblent guère pressés de voter cette mesure. "Il ne devrait pas affronter de front le Congrès sur cette question de l'embargo, car cela pourrait avoir des effets négatifs. De toute façon, notre position est bien connue depuis longtemps", a expliqué l'un des responsables du Saint-Siège. Le pape rencontrera mercredi matin le président Barack Obama à Washington. (Philip Pullella avec Jaime Hamre à La Havane, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant