Le Pape s'invite dans le débat politique français

le
0
Sans faire référence au mariage gay, François a rappelé à des parlementaires français leur pouvoir d'«abroger» les lois.

Beaucoup de bruit place Saint-Pierre à Rome: dimanche à midi, le pape François a béni un rassemblement à hauts décibels de motards en Harley Davidson. Un pape populaire donc que tous les publics cherchent à voir. Ainsi, la veille, c'est un groupe de 45 parlementaires français (membres du Groupe d'amitié France-Saint-Siège du Sénat et du Groupe d'études à vocation internationale, Gevi-Saint-Siège, de l'Assemblée nationale) qui avaient sollicité une audience et l'avaient obtenue, à leur grande surprise, dans un délai record.

Ce rendez-vous-là, beaucoup plus feutré, en costumes-cravates et robes sombres, a lui aussi fait beaucoup de bruit. En France en particulier. Une phrase du Pape décrivant le travail du parlementaire - «proposer des lois, les amender ou même les abroger» - a aussitôt été lue dans le contexte de l'opposition de l'Églis...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant