Le pape rencontrera début juin des victimes d'abus sexuels

le
1
LE PAPE VA RENCONTRER DES VICTIMES D'ABUS SEXUELS
LE PAPE VA RENCONTRER DES VICTIMES D'ABUS SEXUELS

A BORD DE L'AVION PAPAL (Reuters) - Le pape François a annoncé qu'il rencontrerait début juin au Vatican des victimes de prêtres pédophiles et déclaré qu'il ferait preuve d'une tolérance zéro pour les membres de l'Eglise catholique coupable de tels actes.

"L'abus sexuel est un crime tellement horrible ... parce que le prêtre qui fait ça trahit le corps du Seigneur. C'est comme une messe noire", a-t-il dit. C'est la première fois, depuis son élection en mars 2013, que le pape utilise des termes aussi forts sur ce sujet explosif pour l'Eglise catholique.

"Nous devons aller de l'avant avec une tolérance zéro", a-t-il dit, ajoutant que trois prêtres faisaient actuellement l'objet d'une enquête.

François, âgé de 77 ans, s'est entretenu pendant une heure environ avec des journalistes dans l'avion que le ramenait du Proche-Orient, où il a effectué une tournée de trois jours.

Le souverain pontife a balayé un large éventail de sujets, dont le célibat des prêtres et la possibilité pour un pape de démissionner, à l'image de son prédécesseur Benoît XVI.

Le concept de "pape émérite" pourrait un jour devenir courant dans l'Eglise catholique, a-t-il dit.

"LE CÉLIBAT DES PRÊTRES N'EST PAS UN DOGME"

Ce sera la première fois, début juin, que le pape François rencontrera des victimes d'abus sexuels depuis son élection en mars 2013. Les victimes de prêtres pédophiles, parmi lesquelles figurent des personnes originaires d'Europe, assisteront à la messe du matin puis rencontreront le pape.

Le cardinal américain Sean Patrick O'Malley, à la tête d'une commission spéciale chargée d'améliorer la protection des enfants face aux abus sexuels dans l'Eglise catholique, devrait assister à la réunion.

Il n'était cependant pas clair si la tolérance zéro évoquée par François concernait également les prêtres accusés d'avoir fermé les yeux sur les agissements de leurs subordonnés ou encore d'avoir étouffé des scandales.

Le pape François a par ailleurs déclaré aux journalistes qu'il estimait que les prêtres catholiques devaient s'astreindre au célibat mais que cette règle n'était pas un dogme immuable.

"Le célibat n'est pas un dogme", a-t-il répondu à un journaliste qui lui demandait si l'Eglise catholique autoriserait un jour les prêtres à se marier.

François avait déjà tenu des propos similaires lors qu'il était archevêque de Buenos Aires mais c'est la première fois en tant que pape.

"C'est une règle de vie que j'apprécie beaucoup et je pense que c'est un don pour l'Eglise mais comme ce n'est pas un dogme, la porte est toujours ouverte", a-t-il dit.

(Philip Pullella, Mathilde Gardin pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • python75 le mardi 27 mai 2014 à 09:04

    Pas trop tôt! Quand je pense que cela fait 2014 ans que l'eglise couvre ses prélats / curés pédophiles!!! Il faut maintenant passer à l'action... Enfin l'institution fera se qu'elle veut et je m'en tape...