Le pape quitte le Sri Lanka pour les Philippines

le
0

COLOMBO, 15 janvier (Reuters) - Le pape François a quitté jeudi le Sri Lanka pour gagner les Philippines, dernière étape de sa deuxième tournée asiatique, après avoir plaidé pendant deux jours pour la réconciliation et la tolérance devant des foules immenses, près de six ans après la fin de la guerre civile qui a fait 100.000 morts. Avant de s'embarquer pour Manille, le chef de l'Eglise catholique s'était rendu dans les locaux d'un institut chargé de la reconstruction. Mercredi soir, il avait visité un temple bouddhiste, ce qu'un seul pape avait fait avant lui. Aux Philippines, pays à 80% catholique, six millions de personnes sont attendues à la messe en plein air qu'il célébrera dimanche avant de regagner le Vatican le lendemain. Près de 50.000 membres des forces de l'ordre ont été mobilisés pour l'occasion. Le général Gregorio Catapang, chef d'état-major de l'armée, a parlé d'un dispositif sans précédent dans l'archipel. François, qui prépare une encyclique sur le climat et en a fait l'un des thèmes-phares de ce voyage entamé mardi, doit s'exprimer à plusieurs reprises sur le sujet. Il est attendu samedi à Tacloban, où le typhon Haiyan a fait 6.300 morts en 2013. (Frank Jack Daniel, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant