Le Pape pourfend la «mondanité spirituelle»

le
0
À Assise, François a prêché la supériorité du témoignage sur le prosélytisme.

François n'est pas commode. C'est un pape radical. Pas un radical de gauche, mais un radical du Christ. Il vient encore de le démontrer à Assise. Il n'a pas fait d'annonces spectaculaires sur la réforme de l'Église, mais a plaidé pour que les catholiques, clercs ou laïques, vivent cette radicalité de l'Évangile. Alors, assure-t-il, les choses changeront d'elles-mêmes dans l'Église et dans le monde.

Il l'a affirmé devant les jeunes avant de s'envoler pour Rome: «Ici, à Assise, il me semble entendre la voix de saint François qui me dit: "Évangile, Évangile."» Alors, conclut-il: «Regardons saint François: avec la seule force de l'Évangile, il a fait croître la foi ; il a renouvelé l'Église et, dans le même temps, il a renouvelé la société en la rendant plus fraternelle.»

Rien de concret donc, mais, comme depuis le début de son pontificat, un appel certain à un...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant