Le Pape ne veut pas des chrétiens de «salon»

le
0
Pour la Pentecôte, devant la foule massée place Saint-Pierre, François a encore appelé l'Église à s'ouvrir et a encouragé les mouvements charismatiques.

S'il n'était pas pape, on dirait que ce cardinal argentin aime la provocation. Élu pape depuis deux mois, personne n'ose le dire mais beaucoup le pensent. Ce qui apparaissait comme un goût pour les formules chocs se confirme comme un style pastoral de choc. Qui plus est, teinté d'une simplicité sans gêne et d'une verdeur toute latino-américaine, qui tranchent avec la réserve et la distance qui marquèrent les huit années Benoît XVI.

Le pape François vient encore de démontrer son style cru lors de ce week-end de Pentecôte, qui, avec celui de Pâques, il y a quarante jours, a été très chargé pour cet homme de 76 ans qui prend encore ses marques dans un univers, le Vatican, qu'il évitait autant qu'il le pouvait avant de devenir pape. , François a en effet retrouvé en fin d'après-midi, place Saint-Pierre, une...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant