Le pape lance un appel à la paix en Syrie

le
0
LE PAPE LANCE UN APPEL À LA PAIX EN SYRIE DANS SON MESSAGE PASCAL
LE PAPE LANCE UN APPEL À LA PAIX EN SYRIE DANS SON MESSAGE PASCAL

par Philip Pullella

CITE DU VATICAN (Reuters) - Le pape Benoît XVI a lancé dimanche un appel à la fin immédiate des violences en Syrie à l'occasion de son traditionnel message pascal "urbi et orbi" au cours duquel il est apparu fatigué.

Le souverain pontife, qui aura 85 ans le 16 avril, a délivré une bénédiction plus courte qu'à l'accoutumée du grand balcon de la basilique Saint-Pierre à l'issue d'une messe en plein air ayant réuni plus de 100.000 fidèles sur une place Saint-Pierre ornée de fleurs jaunes et blanches, les couleurs du Vatican.

"Puisse le Christ ressuscité donner espérance au Moyen-Orient, afin que toutes les composantes ethniques, culturelles et religieuses de cette région collaborent pour le bien commun et le respect des droits de l'homme", a déclaré le pape dans son message "à la ville et au monde".

"En Syrie, particulièrement, que cesse l'effusion de sang et que soit entrepris sans délai le chemin du respect, du dialogue et de la réconciliation, comme le souhaite la communauté internationale", a-t-il ajouté.

Tandis qu'il s'exprimait, les forces de Bachar al Assad poursuivaient leurs bombardements contre des bastions de l'opposition en Syrie, selon des activistes.

Le régime syrien a pourtant accepté le principe d'un retrait de ses blindés et d'un cessez-le-feu jeudi prochain, conformément au plan de paix de Kofi Annan, émissaire des Nations unies et de la Ligue arabe.

On ignore pourquoi cette bénédiction "urbi et orbi" a été plus courte que les années précédentes. Le pape a semblé affaibli ces dernières semaines et il est apparu les traits tirés lors de la messe de dimanche.

EN 65 LANGUES

Evénement le plus important du calendrier liturgique chrétien célébrant pour les croyants la résurrection du Christ, Pâques intervient cette année après une période d'activité intense pour Benoît XVI. Il revient d'un déplacement éprouvant au Mexique et à Cuba et il a participé à cinq services religieux au cours de la semaine écoulée.

Les violences en Syrie ont provoqué un afflux de réfugiés en Turquie. Le pape leur a adressé un message particulier dimanche.

"Que les nombreux réfugiés, provenant de ce pays et ayant besoin d'aide humanitaire, trouvent l'accueil et la solidarité qui puissent soulager leurs pénibles souffrances", a dit Benoît XVI.

Le souverain pontife a aussi exhorté le peuple irakien "à ne ménager aucun effort pour avancer sur le chemin de la stabilité et du développement".

"Qu'en Terre Sainte, Israéliens et Palestiniens reprennent avec courage le processus de paix", a-t-il aussi déclaré.

Benoît XVI a encore dénoncé les "attaques terroristes sanglantes" visant la communauté chrétienne au Nigeria.

Il a aussi évoqué brièvement les souffrances des populations de la Corne de l'Afrique, de la région des Grands Lacs ainsi que la situation troublée entre les deux Soudans et au Mali.

A l'issue de son message pascal, le pape a souhaité au monde une "sainte fête de Pâques" en 65 langues, dont l'arabe, l'hébreu et d'autres langues parlées dans les régions du monde évoquées durant son allocution.

Samedi soir, lors de la veillée pascale en la basilique Saint-Pierre, Benoît XVI a déclaré que le progrès technologique, sans conscience de Dieu et des valeurs morales, constituait une menace pour le monde.

"Si Dieu et les valeurs, la différence entre le Bien et le Mal, restent dans l'obscurité alors toutes les autres illuminations, qui nous donnent un pouvoir aussi incroyable, ne sont pas seulement des progrès, mais en même temps elles sont aussi des menaces qui mettent en péril nous et le monde", a dit Benoît XVI.

Bertrand Boucey pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant